Les objectifs du FaAOD

Des centaines de milliers de victimes de l'Agent Orange/Dioxine utilisé par l'armée américaine pendant la guerre du Vietnam, leurs familles et leur descendance, dont beaucoup survivent en marge de la société dans des conditions extrêmement difficiles, un peu plus de 50 ans après les premiers épandages, ont cruellement besoin d'aide !

Le FaAOD agit pour : "Plus jamais ça !" dans le monde.

Le F.a.A.O.D a pour buts de représenter :

- Une ressource documentaire sur ces conséquences redoutables qui entraînent encore les souffrances indicibles de plusieurs centaines de milliers de victimes dans la population vietnamienne et chez les vétérans américains et leurs alliés jusque dans leur lointaine descendance. Un risque écologique supplémentaire existe de pollution des sols et des eaux, donc de contamination des habitants, à partir des sites de stockage abandonnés depuis la fin de la guerre.

- Un relais disponible pour la diffusion des informations provenant des organismes officiels vietnamiens et internationaux et de tous les acteurs de l’aide aux victimes. Pour sortir ces adultes et ces enfants “brisés par la guerre chimique” de l’oubli et de l’indifférence. L’association est un porte-voix pour faire écho à leurs souffrances.

- Un lieu de recours en faveur des victimes pour inciter l’opinion à les soutenir par tous moyens humains, juridiques, médico-sociaux ou financiers. Le F.a.A.O.D pourra agir localement et soutenir financièrement les organismes, institutionnels ou non, dédiés à ces victimes et à leurs familles, particulièrement la VAVA (Vietnam Association for Victims of Agent orange/dioxin), dans l’accomplissement de leurs œuvres en faveur des victimes et de la décontamination des sites empoisonnés.

 

Les ressources annuellement utilisées pour les actions se composent :

- de l' "Euro Symbolique" adossé à la vente de chaque billet d'avion à destination du Vietnam, versé par les agences de voyages et les compagnies aériennes partenaires ;

- des dons émanant d’entreprises et susceptibles d’ouvrir droit au régime du mécénat ;

- des dons manuels spontanés ;

- des dons manuels sollicités ;

- des cotisations annuelles des adhérents ;

- de toute autre ressource autorisée par la loi.

Les dons pourront prendre la forme de dons en espèce ou de dons en nature. 

 


 

Opération "1 Euro Symbolique"

...votre voyagiste vous informe :

Cher voyageur,

Vous avez choisi de vous rendre au Viêt Nam; vous en reviendrez émerveillé ! Sachez cependant que ce pays, si beau et attachant, n’est pas une destination ordinaire car il subit encore aujourd’hui les conséquences dramatiques des guerres du XXe siècle qui l’ont marqué au cœur même de sa nature et de ses populations : il nous faut l‘aborder avec lucidité, respect et solidarité.

C’est pour mieux vous informer que votre voyagiste participe au projet collectif qui consiste de sa part à verser "1 euro symbolique" au Fonds de la VAVA (Vietnam Association of Victims of AgentOrande/Dioxin) à l’occasion de l’émission de votre titre de transport. Le prix de votre billet n’est pas majoré, mais vous êtes ainsi alerté du drame que vivent encore aujourd’hui plusieurs centaines de milliers de victimes des épandages aériens de défoliants abominablement agressifs contre la nature et la santé des populations.

Cet emploi militaire de l’Agent Orange/Dioxine contre la nature et contre les hommes a inauguré la première guerre chimique à grande échelle de l’Histoire. Il faut que les opinions le sachent pour que cela n'arrive jamais plus dans le monde ! Car une telle menace reste permanente et universelle.

Les troupes de l'armée américaine et de leurs alliés ont été aussi exposées, entre 1961 et 1971, aux aspersions massives et répétées du plus toxique des produits chimiques connus, la Dioxine. 83 millions de litres d’Agent 0range/Dioxine (ou assimilés) ont été déversés sur les zones de combats, détruisant la faune et les cultures, réduisant de moitié la surface des forêts !

Mais il est trop souvent méconnu que des résistants et civils vietnamiens de près de 20 000 villages, et de nombreux vétérans, en ont subi les atteintes qui se transmettent à leurs descendances sous forme d’handicaps monstrueux jusqu’aux actuelles 3e ou 4e générations.

Le Viêt Nam demande toujours l'indemnisation des dommages de guerre et la VAVA est chargée de l’aide aux victimes vivantes et aux familles éprouvées. De son côté, l'USAID (The United States Agency for International Development) contribue notamment, sur des fonds votés par le Congrès, à la décontamination des zones de stockage de produits abandonnés. Mais “cette aide humanitaire” reste dix à vingt fois inférieure à ce qu’il faudrait pour apporter une aide significative aux victimes.

C’est pourquoi l’opération “1 euro symbolique” est une forme d’appel à votre sensibilité pour soutenir les nombreuses associations internationales qui œuvrent pour les victimes et les enfants de la Dioxine. De son côté, le Viêt Nam compte sur ses amis étrangers, et sur vous, voyageur, pour l’aider, par le bouche à oreille et tout moyen médiatique, à obtenir justice et réparation.

Bon voyage ! 

Votre voyagiste vous informe (lien vers le document PDF)


 

Opération "1 euro symbolique, votre voyagiste vous informe"...: Téléchargez pour impression ou diffusion web un fichier PDF de meilleure qualité du tract ci-dessous : Votre voyagiste vous informe

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

pier | Réponse 12.04.2014 00.38

Bravo, continuez !

Voir tous les commentaires

Commentaires

31.12 | 19:34

Tous ensemble on est plus fort :)

...
11.12 | 12:53

Bonjour
Nous nous occupons d'1 centre pour handicapés au Vietnam.
Voir notre groupe Facebook:
" LES ENFANTS de THÂT KHÊ au VIETNAM "
géré par VIETNAM ESPERANCE

...
13.04 | 23:59

Bonsoir,
Merci Denis pour votre soutien... Vous pouvez nous suivre aussi sur les réseaux sociaux mentionnés en haut de page...
Cordialement.
pln.

...
13.04 | 17:29

Bonjour,
Je reviens moi-même d'un voyage au Vietnam (le nord essentiellement)
La beauté du pays, la gentillesse rencontrée. Votre article me touche beaucoup.

...
Vous aimez cette page